"Il faut que nous éteignions le feu du conflit entre parents séparés pour que les enfants puissent continuer à profiter du soutien de leurs mères et de leurs pères. Il faut que la résidence alternée soit encore plus aperçue, acceptée et mise en œuvre comme solution viable et préférée par le public et les professions impliquées."

Cette résolution a été adoptée lors d’un atelier marquant le coup d’envoi de la Plateforme internationale de la résidence alternée (twohomes.org) tenu à Bonn en Allemagne le 10 et 11 août 2013. Cette nouvelle organisation rassemble les enquêtes scientifiques reconnues ainsi que les bonnes pratiques dans le domaine de la résidence alternée.

Des associations de parents, des professionnels de la famille et des scientifiques venant de 14 pays en Europe et en Amérique du Nord font appel aux gouvernements, aux juges, aux avocats, aux médiateurs et aux assistants sociaux de promouvoir la paix entre les parents et d’établir de nouvelles méthodes pour mieux aider les familles après une séparation parentale.

Angela Hoffmeyer, initiatrice de la coopération internationale, a souligné: "A travers les sociétés occidentales il y a un enthousiasme croissant pour la résidence alternée. Notre but est de diffuser le savoir sur les mérites de ce mode de vie pour les enfants et de contribuer à surmonter les réticences qui prédominent toujours dans les différentes juridictions."

Des recherches menées récemment en Suède révèlent que les enfants vivant en résidence alternée subissent moins le harcèlement moral que ceux vivant en monoparentalité. Des recherches antérieures avaient déjà montré qu’après une séparation parentale, les enfants se languissent de leurs deux parents et souffrent lorsqu’ils n’ont que peu de contact avec l’un des deux. En revanche, les enfants vivant en résidence alternée réussissent mieux à l’école et sont moins affectés par des problèmes psychologiques, d’abus sur mineur, d’abus de substances, de déviations de comportement, de problèmes de développement, de délinquance et de grossesses adolescentes.

Contact: Angela Hoffmeyer, tél. +49-170-800 46 15, angela.hoffmeyer at twohomes.org
Site web: www.twohomes.org

Incorrect parameter fileId

Lien vers l'étude suédoise:

http://www.socialstyrelsen.se/publikationer2012/2012-5-15



actes de colloque