Chargement...
 
×

Conference 2015 Header 15 07 20 FR Mit DFG Web


Merci à tous les participantset tous les meilleurs jusqu’à l’année 2017!



Programme (version du: 2015-12-07)

Conclusions de la conférence

1- La résidence alternée a été reconnue par la communauté des chercheurs, par les juristes et les thérapeutes, comme un arrangement possible et optimal pour le développement et le bien-être de l’enfant après le divorce des parents. Il y a consensus pour dire que l’instauration de la résidence alternée comme présomption légale devrait être mise en place sans délai sur les plans législatifs, thérapeutiques et sociaux, en relation avec l’ensemble des institutions professionnelles et des associations concernées.

2- La résidence alternée comprend, à la fois, le partage de l’autorité parentale et de la responsabilité de l’éducation et du bien-être des enfants au quotidien, entre les pères et les mères, en tenant compte de l’âge des enfants et de leur stade de développement. Il y a consensus pour dire que soit inscrite dans la loi la présomption légale de la coparentalité, c’est-à-dire le partage de l’autorité, des responsabilités et des droits entre les pères et les mères, qu’ils vivent ensemble ou séparés.

3- La résidence alternée est reconnue comme le moyen le plus efficace, à la fois, pour réduire les conflits parentaux de haut niveau et prévenir l’émergence de violence familiale. Il y a consensus pour dire que le développement, dans les champs législatifs, thérapeutiques et sociaux, la présomption légale de la résidence alternée pourrait permettre la réduction des conflits familiaux après le divorce. Il y a un consensus supplémentaire pour que la mise en place de la résidence alternée, comme présomption légale, soit particulièrement encouragée pour les familles à haut conflit, avec validation et soutien d’un ensemble d’institutions professionnelles et d’associations.

4- Il y a un consensus pour dire que les trois conclusions précédentes s’appliquent à la majorité des enfants et des familles mais ne s’appliquent pas dans les situations de violence avérée et d’abus d’enfants. Dans ces cas, une présomption légale réfutable à la résidence alternée devrait s’appliquer. Il y a consensus pour dire que de futures recherches sur la résidence alternée devraient mettre l’accent sur les relations entre la garde des enfants et la violence familiale en incluant la maltraitance d’enfants sous toutes ses formes. Il y a un consensus supplémentaire pour dire que la priorité à la fois pour les scientifiques, les juristes et les thérapeutes devrait être le développement de directives légales et de documents d’aide concernant les mesures de sécurité en cas de violence familiale établie.

5- Il y a de plus en plus de preuves que la résidence alternée peut à la fois prévenir l’aliénation parentale et remédier à des situations d’aliénation parentale existant dans des familles séparées. Il y a consensus pour dire que des recherches complémentaires doivent être conduites sur la viabilité d’une présomption légale de la résidence alternée dans les situations d’aliénation parentale.

6- Les services thérapeutiques et de médiation sont vitaux pour le succès pratique de la résidence alternée. Il y a consensus pour dire qu’un réseau accessible de centres de relations familiales qui offrent de la médiation familiale et d’autres services pertinents sont des composants critiques de tout effort en direction de la mise en place légale et psychosociale de la résidence alternée. Nous appelons les gouvernements à établir de tels réseaux comme un complément nécessaire à l’établissement de la présomption légale de la résidence alternée.

7- Nous appelons tous les Etats membres à adopter pleinement la résolution 2079 du 2 octobre 2015 du Conseil de l’Europe. En particulier, nous appelons les Etats membres à adopter les articles suivants :
5.5 Introduire dans leur législation le principe de la résidence alternée des enfants après une séparation.
5.9 Encourager et développer la médiation dans le cadre des procédures judiciaires en matière familiale impliquant des enfants.


Quatrième annonce

Version du 5 Novembre 2015

Communication plénière supplémentaire : Françoise Hetto-Gaasch sur « Egalité et coresponsabilité parentale: le rôle des pères » (Résolution 2079 du Conseil de l’Europe adoptée le 2 octobre 2015)

Faites votre inscription maintenant pour participer à la Conférence Internationale sur la Résidence Alternée 2015 au tarif préférentiel de 290 € (au lieu du tarif standard de 320 €)! Le tarif préférentiel a été prolongé jusqu’au 9 novembre 2015 (places limitées).

Veuillez noter également que les participants qui s’inscrivent pour au moins deux nuitées au lieu de la conférence peuvent toujours bénéficier d’une remise supplémentaire allant jusqu’à 20 €.

Ici, vous pouvez regarder le programme préliminaire de la conférence
ou le télécharger

Contact :
Angela Hoffmeyer, Secrétaire générale
Tél. : +49-170-800 46 15
Courriel : conference at twohomes.org

Troisième annonce

Version du 16 Septembre 2015

FAITES VOTRE INSCRIPTION maintenant pour participer à la Conférence Internationale sur la Résidence Alternée 2015 au tarif préférentiel de 290 € (au lieu du tarif standard de 320 €)! Le tarif préférentiel est valable jusqu’au 2 novembre 2015 (places limitées).

La Conférence Internationale sur la Résidence Alternée 2015 aura lieu du 9 au 11 décembre 2015 à Bonn, Allemagne. Suite à la première conférence internationale en juillet 2014, des experts de la science, des professions de la famille et de la société civile provenant du monde entier se réuniront au « Gustav-Stresemann-Institut (GSI) » à Bonn. Ils présenteront leurs activités de recherche et débattront sur les pratiques de mise en place – sur les plans juridique et psychosocial – de la résidence alternée comme solution viable et bénéfique pour les enfants dont les parents vivent séparés.
La conférence sera présidée conjointement par le Président du Conseil International de la Résidence Alternée (CIRA), Prof. Edward Kruk, MSW, PhD, de l’université de Colombie Britannique (Canada), et la Présidente du Comité scientifique du CIRA, Prof. Dr. Hildegund Sünderhauf, de l’université protestante de Nuremberg (Allemagne).

Le Conseil International de la Résidence Alternée (CIRA) est une association internationale composée de membres individuels provenant des secteurs de la science, des professions de la famille et de la société civile. Le but de l’association, c’est, premièrement, la diffusion et la promotion des connaissances scientifiques sur les besoins et les droits (« l’intérêt supérieur ») des enfants dont les parents vivent séparés, et c’est, deuxièmement, de formuler des recommandations fondées sur des preuves scientifiques concernant la mise en place de la résidence alternée sur les plans légaux, judiciaires et pratiques.

Ici, vous pouvez regarder le programme préliminaire de la conférence
ou le télécharger

Contact :
Angela Hoffmeyer, Secrétaire générale
Tél. : +49-170-800 46 15
Courriel : conference at twohomes.org

Deuxième annonce

Version du : 21 août 2015


La Conférence Internationale sur la Résidence Alternée 2015 aura lieu du 9 au 11 décembre 2015 à Bonn, Allemagne. Suite à la première conférence internationale en juillet 2014, des experts de la science, des professions de la famille et de la société civile provenant du monde entier se réuniront au « Gustav-Stresemann-Institut (GSI) » à Bonn. Ils présenteront leurs activités de recherche et débattront sur les pratiques de mise en place – sur les plans juridique et psychosocial – de la résidence alternée comme solution viable et bénéfique pour les enfants dont les parents vivent séparés.

La langue de la conférence est l’anglais et une traduction simultanée en anglais, français et allemand sera proposée pour toutes les séances plénières et une partie des communications d’atelier.

La conférence sera présidée conjointement par le Président du Conseil International de la Résidence Alternée (CIRA), Prof. Edward Kruk, MSW, PhD, de l’université de Colombie Britannique (Canada), et la Présidente du Comité scientifique du CIRA, Prof. Dr. Hildegund Sünderhauf, de l’université protestante de Nuremberg (Allemagne).

Le Conseil International de la Résidence Alternée (CIRA) est une association internationale composée de membres individuels provenant des secteurs de la science, des professions de la famille et de la société civile. Le but de l’association, c’est, premièrement, la diffusion et la promotion des connaissances scientifiques sur les besoins et les droits (« l’intérêt supérieur ») des enfants dont les parents vivent séparés, et c’est, deuxièmement, de formuler des recommandations fondées sur des preuves scientifiques concernant la mise en place de la résidence alternée sur les plans légaux, judiciaires et pratiques.

Le début des inscriptions – avec une offre spéciale d’hébergement au lieu de la conférence – est prévu jusqu’à la mi-septembre 2015.

Ici, vous pouvez regarder le programme préliminaire de la conférence
ou le télécharger

Contact :
Angela Hoffmeyer, Secrétaire générale
Tél. : +49-170-800 46 15
Courriel : conference at twohomes.org



Première annonce et appel à communication

Version du : 08 août 2015


La Conférence Internationale sur la Résidence Alternée 2015 rassemblera des délégués du monde entier au « Gustav-Stresemann-Institut (GSI) » à Bonn, Allemagne, du 09 au 11th décembre 2015. Les débats porteront sur les pratiques de mise en place – sur les plans juridique et psychosociale – de la résidence alternée comme solution viable et bénéfique pour les enfants dont les parents vivent séparés. Les contribution pourront traiter des sujets suivants :

  • La législation permettant la mise en place de la résidence alternée dans différents contextes juridiques et culturels
  • L’élaboration d’arrangements de la résidence alternée pouvant servir de modèles
  • La formation relative à la mise en place de la résidence alternée
  • L’accompagnement des parents dans la mise en place de la résidence alternée
  • Le rôle de la médiation familiale dans la mise en place de la résidence alternée
  • Les pratiques permettant de réduire le haut conflit et la violence familiale


La conférence sera présidée conjointement par le Président du Conseil International de la Résidence Alternée (CIRA), Prof. Edward Kruk, MSW, PhD, de l’université de Colombie Britannique (Canada), et la Présidente du Comité scientifique du CIRA, Prof. Dr. jur. Hildegund Sünderhauf, de l’université protestante de Nuremberg (Allemagne). Les experts dans le domaine de la résidence alternée – scientifiques ou professionnels des affaires familiales – sont invités à présenter leurs résultats de recherche et leurs expériences pratiques en soumettant une contribution à l’appel à communications. La langue de la conférence est l’anglais et une traduction simultanée en anglais, français et allemand sera proposée.

Le Conseil International de la Résidence Alternée (CIRA) est une association internationale composée de membres individuels provenant des secteurs de la science, des professions de la famille et de la société civile. Le but de l’association, c’est, premièrement, la diffusion et la promotion des connaissances scientifiques sur les besoins et les droits (« l’intérêt supérieur ») des enfants dont les parents vivent séparés, et c’est, deuxièmement, de formuler des recommandations fondées sur des preuves scientifiques concernant la mise en place de la résidence alternée sur les plans légaux, judiciaires et pratiques.

La première Conférence Internationale sur la Résidence Alternée organisée par le CIRA a eu lieu à Bonn, Allemagne, du 9 au 11 juillet 2014. Les conclusions de cette conférence sont disponibles au site web de la conférence.

Changer de langue